Avec une sensibilité et une pudeur qui n’appartiennent qu’à lui, Alex Beaupain revient au devant de la scène avec un album et des chansons qui mêlent musiques pop et textes ciselés

« Quand j’écris une chanson, je ne me pose pas la question du sujet : sentimentale, ouverte au monde ? Ce n’est pas une question, l’écriture vient de façon naturelle. Pour ce qui est des chansons d’amour, la principale difficulté c’est d’éviter la mièvrerie. Mais j’écris rarement sur l’idylle, le moment où tout va bien. Le bonheur, c’est la chanson la plus difficile à écrire. Seuls Trenet et Daho ont réussi à trouver le bon équilibre entre lyrisme et naïveté pour rendre bien compte de cet état-là, l’amour heureux. » Alex Beaupain

Partager