Dernière édition et enterrement en grande pompe du Festival Décalages avec, à la MAC de Bischwiller, Blanche Gardin et sa dernière création Bonne nuit Blanche. Pas la peine de vous y précipiter, le spectacle affiche complet depuis belle lurette. Véritable rayon de soleil pour de sombres funérailles, Léopoldine HH viendra dynamiter le plateau de l’Espace Rohan avec ses Blumen im Topf, explosion florale et printanière dans la froide nuit hivernale, occasion rare de vous réchauffer les zygomatiques de sons musicaux décalés. Symphonie pour un massacre à Wissembourg autour du spectacle Le 20 novembre, ambiance fin de règne à Haguenau avec Garden-Party, partition Carte sur table à Soultz et explosion de la tour de Babel avec le bon baiser d’I kiss you à Reichshoffen.

Les nuits s’annoncent belles entre le 12 et le 29 janvier 2019, tenue du suaire obligatoire pour cette dernière édition du Festival Décalages… CHAMPAGNE !

Blanche Gardin « Bonne nuit Blanche »
stand-up
samedi 12 janvier | 20h30 | La MAC Bischwiller
Plus d’infos

Le 20 novembre
CPCC | théâtre documentaire
mardi 15 janvier | 20h30 | Lycée Stanislas Wissembourg (présenté par la Nef)
Plus d’infos

Léopoldine HH
chanson
jeudi 17 janvier | 20h30 | Espace Rohan Saverne
Championne du grand écart, finaliste à la fois de la Nouvelle Star en 2014 et Prix Georges Moustaki en 2017 (Prix du Jury, Prix du Public), Léopoldine HH propose une musique qui passe de l’épure intimiste à des orchestrations plus dansantes et parfois électroniques. Poétique et barrée, elle s’accapare les mots des auteurs qu’elle aime: Olivier Cadiot, Gwenaëlle Aubry, Roland Topor… Son album Blumen im Topf est un ovni furieusement inclassable mais pourtant attrayant, hypnotique même. Étonnantes et réjouissantes, ses chansons, en français, mais aussi en anglais, allemand, alsacien, sont de véritables opérettes miniatures et nous embarquent chacune sur une planète méconnue. Les textes de ses auteurs sont délicats, parfois fracassants ; elle les colore de sa voix et de ses compositions au piano, à la mini-harpe ou à l’accordéon. Jonglant avec les instruments, incandescente, parfois dévergondée mais pudique, Léopoldine est accompagnée sur scène par ses deux musiciens fétiches ; et les trois personnages vont envoyer du lourd, jonglant entre folie et une certaine gravité.

Carte sur table
CRÉATION | trio vocal et percussif
vendredi 18 janvier | 20h30 | La Saline Soultz-sous-Forêts
Carte sur table, c’est la rencontre de trois voix, trois chanteuses et musiciennes aux univers différents. Trois amies aussi, qui décident, un soir dans leur cuisine, de chanter en choeur et de créer une magie du quotidien. Avec ce trio, tout objet devient prétexte à musique. Des cartes, des verres, une table, un fer à repasser, un bout de carrelage, chaque objet est choisi pour sa sonorité et orchestré avec soin. Leur répertoire, composé de chansons populaires du monde, est pimenté par l’originalité des arrangements. De la Grèce au Brésil, de la France aux États-Unis, en passant par l’Irlande et l’Italie, Carte sur table propose un tour du monde original et poétique et embarque petits et grands dans un univers décalé, truffé de petits délices sonores.

I kiss you (ou l’hétéroglossie du bilinguisme)
Compagnie Verticale | théâtre
samedi 19 janvier | 20h30 | la castine Reichshoffen
Kerry est bilingue et biculturelle, tri-culturelle en fait, car sa famille a quitté l’Ecosse pour descendre à Londres et elle-même s’est exilée du Royaume-Uni pour descendre en France. Tout ceci semble un peu confus comme le dilemme de Kerry, euh de Chantal, tiraillée entre deux langues et deux cultures, souffrant d’une dyslexie de mœurs, le cul en permanence entre deux chaises dans l’entre-mondes qu’elle habite. Kerry adresse sa parole intime, confie son aveu de différence au monde et d’abord à nous. Afin d’essayer de résoudre son dilemme, elle s’adresse au public et dévoile, avec humour et autodérision, les fragilités, quiproquos et confusions linguistiques et culturelles qui font partie de la vie quotidienne des bilingues et des exilés… tout en forçant le trait sur quelques stéréotypes qui font partie de la mésentente «cordiale» entre la France et le Royaume-Uni.

Garden-Party
Compagnie N°8 | théâtre
mardi 29 janvier | 20h30 | Théâtre Haguenau
La France va mal, la France s’écroule, la France a perdu de sa dignité, ses valeurs et ses vertus tombent en ruine, le repli sur soi et l’égoïsme gagnent du terrain, le désespoir a envahi toutes les âmes… Toutes? Non, car une caste résiste encore et toujours à la morosité déprimante : l’Aristocratie ! En ces temps de crise financière, morale, politique, cette caste ne dit rien et ne se fait pas entendre… Chez elle, la discrétion est plus qu’une valeur, c’est un devoir. Elle vit en autarcie reproduisant un schéma social et des valeurs qui lui sont propres, pratiquant l’homogamie, la valse et le golf. Cette élite dans l’élite est complètement déconnectée de la réalité sociale actuelle: à leurs yeux un safari au Botswana ou un Grand Prix hippique a plus de valeur que les soucis du petit peuple. La compagnie N°8 développe un travail d’observation critique de la société contemporaine. Caricature d’une caricature, ce spectacle est une farce, féroce et grotesque.

Infos : https://scenes-du-nord.fr/-Le-Festival-Decalages-2019-.html

Partager