Du projet initial de Chostakovitch – consacrer une trilogie aux destins tragiques de femmes russes à travers les âges – ne demeura qu’un opéra coup-de-poing : Lady Macbeth de Mzensk. S’il est l’un des puissants ressorts de l’oeuvre, l’intertexte shakespearien est ici bien amer : contrairement à Lady Macbeth, Katerina Ismailova – qui, dans la Russie profonde du XIXe siècle, tombe amoureuse d’un employé de son mari et sera finalement acculée au suicide – est moins manipulatrice que victime d’une société violente et patriarcale. Krzysztof Warlikowski libère aujourd’hui la force de subversion de cette œuvre brûlante et scandaleuse, qui a marqué les premières années de l’Opéra Bastille.

En direct de l’opéra Bastille – Opéra en quatre actes et neuf tableaux (1934)

Musique de Dmitri Chostakovitch / Livret d’Alexandre Preis, Dimitri Chostakovitch / D’après Nikolaï Leskov

Direction musicale : Ingo Metzmacher / Mise en scène : Krzysztof Warlikowski / Chorégraphie : Claude Bardouil / Dramaturgie : Christian Longchamp / Chef des Choeurs : José Luis Basso

Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris

Distribution : Boris Timofeevich Ismailov : Dmitry Ulyanov / Zinovy Borisovich Ismailov : John Daszak / Katerina Lvovna Ismailova : Aušrinė Stundytė / Serguei : Pavel Černoch / Aksinya : Sofija Petrovic

Partager