Compagnie CPPC

Le 20 novembre 2006, dans la ville d’Emsdetten en Allemagne, Sebastian Bosse, 18 ans, pénètre armé dans son ancien lycée pour y faire feu sur ses anciens camarades et professeurs. Chronique d’un suicide programmé, ce monologue a été écrit à partir du journal intime de l’adolescent. Lars Norén s’interroge sur les raisons d’un tel choix, sur le processus d’isolation qui entraîne de tels actes. « Tout ce que j’ai appris à l’école, c’est que je suis un perdant. » aurait dit Sebastian dans une vidéo postée sur Internet peu avant son attentat. Afin de faire résonner le texte, Lena Paugam a pris le parti de créer la pièce au plus près d’élèves et au sein même de salles de classe. Aujourd’hui cette pièce trouve un écho particulier, immédiat, dans les barbaries commises récemment par d’autres perdants de nos sociétés. Un spectacle coup de poing.

Texte : Lars Norén / Mise en scène : Lena Paugam / Avec : Mathurin Voltz
Crédit photo : Christian Berthelot

Partager