Cie Les Méridiens

Une belle évocation de l’adolescence et de lidentité dans une mise en scène de Laurent Crovella.

Leila la silencieuse et Lee le mauvais garçon sont deux adolescents rejetés et stigmatisés, à l’existence fragile. Un mauvais départ, une erreur, un meurtre, et voilà Lee fuyant avec Leila, en plein hiver, dans les collines hostiles. Frank, le garde-chasse, les recueille et voilà trois êtres perdus qui se trouvent et qui s’égarent. Lune Jaune joue sur de multiples procédés narratifs : forme romanesque, polar, poème, chanson de geste, slam, ballade… Ce mélange de registres démultiplie les points de vue et confère à l’œuvre une dimension tragi-comique.

Partager