Cie Les Anges au Plafond

« Les Anges au Plafond s’approprient le mythe d’Antigone et lui rendent son caractère intemporel. Coup de chapeau ! » DNA

Faire revivre Antigone aujourd’hui, c’est réentendre un cri, une révolte brute. Dans cette adaptation, le symbole de la loi arbitraire édictée par Créon est… un mur. Cette frontière physique et infranchissable, c’est aussi le mur que nous portons dans nos têtes, où s’arrête notre compréhension du monde et où commence la peur de l’autre. Antigone reste cette partie indomptée de nous-même qui ne cherche pas à comprendre la genèse de cette frontière. Et qui fonce. Quitte à envoyer son manipulateur dans le décor…

Partager