Tel. 03 88 53 75 00

Luc Tartar – Résidences d’écriture

RESIDENCE DE CREATION – ECOLE DU SPECTATEUR

S’embrasent, Roulez jeunesse !… J’entretiens depuis deux ans une belle complicité avec la MAC, qui a accueilli deux de mes pièces et qui m’a proposé d’animer des ateliers d’écriture auprès des élèves de seconde du Lycée André Maurois. Aujourd’hui, Denis Woelffel et moi-même avons le désir d’aller plus loin, et de travailler à une création, qui débuterait cette saison par l’écriture d’une pièce, à Bischwiller même. Ecrire demande du temps et comme tout un chacun, je cours après le temps. Il est de plus en plus difficile pour l’auteur de terrain que je suis, qui s’investit auprès des compagnies dans les tournées de mes pièces, dans les rencontres avec le public, dans les ateliers, de trouver ce temps nécessaire à l’écriture. La résidence d’écriture permet cela : dégager du temps pour l’auteur, lui permettre de se poser quelques semaines, le rendre disponible à son imaginaire.

Résider, pour un auteur, c’est vivre sur un territoire, sur un temps donné, pour se consacrer à l’écriture. Le lien qui s’instaure alors entre le résident et le territoire n’est pas neutre et il arrive souvent que le territoire, son histoire, sa population, laissent des traces dans le texte écrit, de manière évidente ou en filigrane. Ce qui se joue avant tout dans une résidence, c’est la rencontre humaine, sans laquelle il n’y a pas de création possible. Je propose de travailler autour d’un de mes personnages, Madame Placard. Ce personnage de femme de ménage insensible à la douleur, je l’ai inventé il y a quelques années dans l’idée d’en faire le personnage récurrent de plusieurs de mes pièces. Mais faute de temps, je n’ai pu aboutir cette idée et Madame Placard patiente dans les tiroirs de mon imaginaire…Quel plaisir de reprendre ce personnage et de poser mes bagages quelque temps à Bischwiller pour lui écrire une aventure ! Ce sera Madame Placard à l’hôpital, l’histoire d’une femme de ménage insensible à la douleur, qui bataille avec celle des autres…

Luc Tartar . 15 mai 2013
Depuis deux ans déjà, Luc Tartar propose des ateliers d’écriture aux élèves de seconde du Lycée André Maurois de Bischwiller. La collaboration de l’auteur avec les élèves a été fructueuse et de multiples écrits en ont découlé. Pour découvrir ces travaux, n’hésitez pas à aller faire un tour sur les deux blogs créés à cette occasion :
http://s.embrasent-bischwiller.over-blog.com
http://roulezjeunesse-bischwiller.overblog.com

Saison 2013/2014

Pour la saison à venir, Luc Tartar poursuivra et finalisera ses interventions auprès des élèves de l’option littérature et société du Lycée André Maurois autour du thème de la Mémoire mais investira également des ateliers d’écriture pour adultes et en partenariat avec l’Agence Culturelle d’Alsace, donnera à lire par des comédiens professionnels des textes écrits sous le regard de Luc par des auteurs amateurs :
Au Centre Culturel Claude Vigée – Bischwiller : MARDI 11 FEVRIER 2014

Atelier d’écriture

Le projet :

Une commande d’écriture Madame Placard à l’hôpital

Des actions culturelles :

Ateliers d’écritures avec les élèves du lycée André Maurois- mise en place d’une correspondance avec des adolescents hospitalisés.

Création d’un atelier d’écriture à destination des publics de la MAC.

Sous forme d’étapes de travail, mise en lecture public du texte écrit par l’auteur.

Les acteurs du projet :

Luc Tartar – auteur dramatique et La MAC – Relais culturel de Bischwiller

Saison 2012/2013

Autour du spectacle ROULEZ JEUNESSE – Par la Compagnie RÊVE GENERAL

Le blog :
http://roulezjeunesse-bischwiller.overblog.com/

Site de Luc Tartar :
http://www.luc-tartar.net/

Saison 2011/2012

Autour du spectacle S’EMBRASENT – Par le Théâtre BLUFF

Le blog :
http://s.embrasent-bischwiller.over-blog.com

Ce blog a permis un échange entre Luc Tartar, auteur du texte S’embrasent, et les élèves du Lycée André Maurois de Bischwiller dans le cadre de la résidence d’écriture.